Et si on libérait notre écriture

Et si on libérait notre écriture?


« Libérer son écriture et enrichir son style », tel est le titre de la dernière oeuvre que j’ai lue. Dans cette oeuvre de Pascal PERRAT, on y retrouve plusieurs et belles notions; notions que je souhaite partager avec vous.

Lorsqu’on se retrouve devant une page vierge sur laquelle, on doit  coucher des mots ; on éprouve, le plus souvent, un sentiment étrange. Panne d’inspiration ? Paresse ? Occupations ? Préoccupations ? C’est vraisemblablement un peu de tout ça. Et c’est à ce moment précis que l’on invente ou s’imagine des arguments. Voici quatre « raisons » qui empêchent d’écrire, dont nous parle Pascal PERRAT.

  • Je n’ai pas d’idées,

Tout le monde a de l’imagination, il suffit de le réaliser. Ecrivez tout ce qui vous passe par la tête. Elles se créent ainsi des blocages. En clair, ce ne sont pas les idées qui nous manquent, c’est l’art de les cultiver.

  • Je ne suis pas doué (e)

On pense la plupart du temps qu’on n’a pas de talent surtout pour écrire. Et cela permet de ne pas se remettre en question. Cela permet ne pas prendre de risque et de ne pas fatiguer ses neurones. Pourtant, en renonçant avant même d’avoir essayé, on devient en réalité un (e) perdant (e) qui se limite. Et c’est dommage !

 

  • Je n’ai pas la plume

Qu’on le sache tous, même certains grands journalistes ou écrivains éprouvent souvent des difficultés devant une page vierge. Ils n’écrivent pas avec facilité comme on le pense ; mais à la différence, avec beaucoup de persévérance.

Vous n’imaginez pas le nombre de feuilles froissées, de ratures, d’essais ou de brouillons que font ces grandes « plumes ». Si pour coucher vos pensées sur une feuille blanche, vous attendez d’avoir des facilités, soyez très patient.

  • Je n’ai pas le temps

Pendant toute une journée, n’avez-vous pas le temps d’écrire ne serait-ce qu’une seule ligne  ? Tout le monde, de toute façon n’aura jamais le temps suffisant. Et le temps, s’il est bien planifié, est quelque chose qui se gère facilement.  Alors écrivons, surtout sans retenue !

Je vous invite surtout à vous procurez ce livre, il est très riche et contient assez de notions utiles pour nous !

Benjamin YOBOUET

Benjamin YOBOUET

Master Professionnel 2 Information et Communication - spécialité E-rédactionnel à l’Université de Toulon – UFR Ingémédia. Licence Professionnelle Journalisme ISTC d'Abidjan - Côte d'Ivoire. Blogueur pour RFI Mondoblog.
Benjamin YOBOUET

A propos Benjamin YOBOUET

Master Professionnel 2 Information et Communication - spécialité E-rédactionnel à l’Université de Toulon – UFR Ingémédia. Licence Professionnelle Journalisme ISTC d'Abidjan - Côte d'Ivoire. Blogueur pour RFI Mondoblog.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *